Un Belge sur trois se sent en sécurité sur Internet

Un Belge sur trois se sent en sécurité sur Internet
Getty Images

Une enquête révèle que les jeunes ayant entre 18 et 34 ans se sentent moins en sécurité sur Internet que les personnes âgées (de plus de 65 ans). Pourtant, cette génération est appelée « digital native ».

Ils sont nés et ont grandi avec Internet, les « digital natives » sont pourtant loin d’être au courant de tous les dangers d’Internet. SpotIT (l’expert en Belgique pour la sécurité des réseaux) a interrogé 1048 Belges du 4 au 19 avril pour connaître leurs habitudes et sentiments face à Internet. Les résultats sont interpellants puisqu’un Belges sur trois se sent en sécurité. La même proportion d’individus se protège correctement en ligne. Par cette enquête, SpotIT cherche à interpeller le futur ministre de l’Éducation pour lui montrer l’importance de donner davantage de cours sur l’utilisation d’Internet et tout ce qui touche au digital.

70% des Belges ne sont pas bien protégés

Ce qui saute aux yeux dans cette enquête, c’est que 29% des 18-24 ans ne se sentent absolument pas en sécurité en ligne. Les plus de 65 ans sont un peu moins à ressentir ce sentiment d’insécurité puis qu’ils sont 24%. Ce pourcentage plus élevé chez les jeunes peut s’expliquer par le fait que 70% d’entre eux ne se protègent pas assez sur Internet. Les chiffres le montrent, un Belge (18-34 ans) sur deux a installé un ad-blocker (permet de supprimer les publicités en ligne) et ils sont moins de 70% à disposer d’un antivirus. « Ce sont des résultats alarmants, surtout compte tenu du fait que cette jeune génération est constituée de digital natives qui sont constamment en ligne. Si nous voulons évoluer vers une société digitale, la cybersécurité est alors l’un des défis les plus urgents auxquels nous devons nous atteler, que ce soient les autorités, les écoles, les employeurs ou à titre individuel », se confie Steven Vynckier, CEO de SpotIT, dans un communiqué.

Énormément de méconnaissances sont recensées

Le problème, c’est qu’il y a un réel manque de connaissance concernant les dangers et la manière de se protéger sur Internet. D’ailleurs, sept jeunes sur dix ont déclaré « ne pas savoir comment détecter si un réseau Wifi est sécurisé, si un site web est faux et 33% des digital natives utilisent des réseaux Wifi gratuits et non sécurisés lorsqu’ils ne sont pas chez eux », rapporte SpotIT. « Nous sommes réellement surpris de constater que les jeunes, les représentants de la génération digitale, ne connaissent même pas les outils les plus simples (et qui plus est, gratuits) qui garantissent plus de sécurité en ligne. Ou pire, ils les connaissent mais n’en font pas usage. Par exemple, un gestionnaire de mots de passe numérique (comme LastPass) est un outil pratique qui permet de sauvegarder un mot de passe. Multi Factor Authentication peut être activé sur les sites les plus connus (Facebook, LinkedIn,…) mais également sur votre gestionnaire de mots de passe. Ce sont des éléments de base qui devraient faire partie de tous les cours de TIC (Techniques de l’Information et de la Communication) enseignés dans les écoles », poursuit le CEO de SpotIT.

Un appel est lancé au futur ministre de l’éducation

À l’heure où la cybercriminalité est de plus en plus présente, SpotIT lance un appel au futur gouvernement, en demandant que plus d’initiatives liées au digital soient mises en place.
« En 2019, nous constatons que les objectifs d’apprentissage de l’enseignement secondaire ne portent que très peu, ou pas du tout, sur des thèmes comme la sécurité et la protection en ligne. En tant que parent, vous ne pouvez qu’espérer que les écoles et/ou le personnel enseignant reçoivent assez d’informations mises à jour afin de transmettre aux jeunes, sur base des objectifs d’apprentissage, les bonnes informations en rapport à la cybersécurité. Et cela arrive encore trop rarement », précise Steven Vynckier.

Quelques recommandations utiles

Avant que de réels cours soient donnés dans les écoles, voici un tableau réalisé par SportIT, l’expert en Belgique pour la sécurité des réseaux, reprenant les quelques recommandations pour surfer sereinement:

Ici aussi vous trouverez quelques recommandations pour surfer malin

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)