Salma Hayek célèbre son anniversaire en bikini pour lutter contre le phénomène de l’âgisme

Salma Hayek célèbre son anniversaire en bikini pour lutter contre le phénomène de l'âgisme
Reporters / NewsPictures

Salma Hayek vient de fêter ses 53 ans et est fière de l’annoncer. Bien dans ses baskets, l’actrice n’a pas hésité à se montrer en bikini sur son compte Instagram. Dans son maillot bleu turquoise, elle n’affiche aucun complexe et elle a bien raison. C’est ça qu’on aime.

À l’heure où le body positive prend de plus en plus de place, où les mannequins taille 34 ne sont (presque) plus légion, on adore voir les personnalités montrer leur corps avec fierté, à tout âge. C’est le cas de la belle Salma Hayek.

Salma Hayek fière de son corps

Lundi 2 septembre, l’actrice a posté une photo d’elle sur la plage, lunettes de soleil sur le nez et bikini comme seul vêtement. En légende, on peut lire: « Yes, demain j’ai 53 ans, et alors?! ». C’est en toute décontraction et déterminée qu’elle montre qu’à cet âge, on doit encore montrer ses formes, mais surtout, en être fière. Elle a raison! Elle est belle et elle rayonne. Les stars avançant dans l’âge font régulièrement l’objet de critiques lorsqu’elles dévoilent leur corps. Salma Hayek n’en a que faire, elle ose et c’est tant mieux.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Salma Hayek Pinault (@salmahayek) on

L’âgisme, un phénomène en vogue

De nombreuses stars ont déjà été victimes d’âgisme. Mais en quoi consiste ce phénomène? Pour mieux comprendre, voici la définition donnée par l’OMS, l’Organisation mondiale de la Santé: « L’âgisme est le fait d’avoir des préjugés ou un comportement discriminatoire envers des personnes ou des groupes en raison de leur âge. L’âgisme peut prendre de nombreuses formes, notamment des comportements fondés sur des préjugés, des pratiques discriminatoires ou des politiques et pratiques institutionnelles tendant à perpétuer les croyances de ce type ». Les répercussions sur la santé mentale et physique peuvent être importantes.

Cindy Crawford victime d’âgisme

Il y a peu, la mannequin star des années 90, Cindy Crawford, a été victime d’âgisme.
Sur Instagram, elle a partagé une photo sur laquelle elle pose tranquillement devant un lac, en bikini bordeaux. Rien à redire sur sa plastique de rêve, qui lui a valu de nombreux commentaires admiratifs. Mais pas que, des internautes se sont permis de lui rappeler qu’elle n’avait plus l’âge d’être fière de son corps et de le montrer. « Tu es vieille maintenant. Je ne pense pas que tu vis dans la réalité. Les hommes ne bavent pas devant une femme de 55 ans. Crois-moi ». On a également pu lire: « Tu es un peu vieille pour ça ».

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Cindy Crawford (@cindycrawford) on

Comment lutter contre?

L’OMS prône une meilleure connaissance du vieillissement. Notre espérance de vie est vouée à augmenter, l’âgisme ne doit donc pas être un phénomène en vogue. « Cette connaissance doit contrecarrer les concepts dépassés considérant les personnes âgées comme un fardeau, et doit reconnaître la vaste diversité de l’expérience du vieillissement, les inégalités de l’âgisme et démontrer une volonté de s’interroger sur la façon dont la société pourrait s’organiser plus efficacement », précise l’OMS sur le sujet. Pour lutter contre ce dernier de manière efficace, il faudrait davantage de campagnes de communication sur ce sujet encore peu connu. L’OMS propose que des lois soient adoptées contre toutes discriminations liées à l’âge. L’organisme voudrait que les médias présentent « une vision équilibrée du vieillissement ». Le travail n’en est qu’à ses débuts, mais espérons que ce phénomène s’arrête avant qu’il ne prenne davantage d’ampleur.

Ces trois articles devraient aussi vous plaire

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)