Réchauffement climatique: selon une étude, la chaleur que nous avons connue cet été n’est qu’un début

Réchauffement climatique: selon une étude, la chaleur que nous avons connue cet été n'est qu'un début
iStock

Cette année, le mois de juillet a été particulièrement chaud et ensoleillé. Depuis le début de l’été, la fameuse « drache nationale » a fait place à la canicule. Et selon les spécialistes, les années 2018 à 2022 devraient être plus chaudes que prévu.

Prévoir les variations de température sur le long terme n’est pas une chose aisée. Le changement climatique dépend non seulement du climat lui-même, mais aussi du réchauffement climatique lié à l’activité industrielle et à l’effet de serre. Mais selon une étude publiée ce mardi 14 août dans Nature Communications, les années 2018 à 2022 devraient être encore plus chaudes que tout ce que l’on avait prévu jusqu’à présent.

Réchauffement climatique

Pour en arriver à cette conclusion, une équipe de scientifiques du Laboratoire d’Océanographie Physique et Spatiale a développé un nouveau système de prévisions baptisé ProCast. Ce dernier permet de prédire plus précisément les variations de la température moyenne annuelle grâce à un algorithme.

Il en ressort que la période 2018-2022 sera « plus chaude que la normale » et devrait « temporairement renforcer » le réchauffement climatique. Rappelons que la température moyenne sur Terre a déjà augmenté de 1 à 1,5 degré depuis l’ère pré-industrielle. En d’autres termes, la planète gagne en moyenne 0,01°C par an.

Une phase de chaleur

Mais la hausse des températures peut être équilibrée ou accentuée par la fluctuation naturelle du climat. Pour la période 2018-2022, la variabilité naturelle du climat devrait entraîner une hausse de la température moyenne deux fois plus élevée, comme le signale l’auteur principal de l’étude Florian Sévellec. « Nous sommes entrés dans une phase de chaleur, poussée par la variabilité naturelle, qui devrait durer cinq ans ou plus », a-t-il ajouté.

Des conséquences irréversibles

En janvier 2018, l’ONU avait déclaré que les trois dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur la Terre, révélant des chiffres qui témoignent de l’allure alarmante du réchauffement. Malgré tout ce qui a été mis en place depuis l’Accord de Paris, la température moyenne sur Terre devrait atteindre les +3 degrés par rapport l’ère pré-industrielle d’ici quelques années. Un réchauffement qui aura des répercussions durables et irréversibles.

L’écologie vous intéresse? Lisez aussi ceci:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)