Pérou: quand les Miss dénoncent les violences faites aux femmes

Pérou: quand les Miss dénoncent les violences faites aux femmes
Romina Lozano - Miss Pérou 2017 - Reporters

L’élection de Miss Pérou a été retransmise en direct à la télévision le 29 octobre. Un show pour le moins surprenant puisqu’au moment de mentionner leurs mensurations, les Miss ont préféré dénoncer les violences faites aux femmes dans leur pays.

« Mon nom est Camila Canicoba et mes mensurations sont: 2.202 féminicides en neuf ans dans mon pays ».

Un sujet encore tabou

D’après l’Observatoire de la sécurité citoyenne, le Pérou est le deuxième pays d’Amérique du Sud qui compte le plus grand nombre de femmes violées, juste après la Bolivie. Sept Péruviennes sur dix disent avoir été victimes de coups, attouchements, viols… Ces violences avaient déjà fait l’objet d’une manifestation qui avait mobilisé des dizaines de milliers de femmes en août 2016.

Des chiffres alarmants

Ce dimanche 29 novembre, les candidates au concours Miss Pérou profitent de l’audimat de l’émission pour poursuivre cette lutte. Comme chaque année, les 23 Miss prennent la parole pour se présenter à tour de rôle. Mais au grand étonnement de tous, au lieu de détailler leurs mensurations, les candidates ont évoqué des statistiques affligeantes.

« Plus de 70% des femmes au Pérou sont victimes de harcèlement de rue », « 81% des auteurs d’agressions sexuelles sur des jeunes filles de moins de 5 ans sont proches de la famille »… Chaque phrase prononcée est un cri d’alarme.

Sortir du silence

De nombreuses femmes agressées pensent être des cas isolés et n’osent pas en parler autour d’elles. Cette action a pour but de leur montrer qu’elles ne sont pas seules et qu’il est temps de sortir du silence. Jessica Newton, l’organisatrice du concours et Miss Pérou 1987 déclare à ce sujet: « La reine de beauté nationale doit être l’ambassadrice des femmes qui se tiennent debout, de toutes celles qui n’ont pas de voix« .

La vidéo de la dénonciation, qui fait écho à la récente affaire Weinstein, a été partagée en masse sur les réseaux sociaux.

Ceci pourrait également vous intéresser:

Cette journaliste est apparue le visage tuméfié pour dénoncer les violences conjugales

Inde: un #MannequinChallenge contre les violences faites aux femmes

L’impunité des hommes célèbres expliquée dans une BD féministe

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)