Nouvelles mesures: que peut-on faire durant ces vacances de printemps?

Nouvelles mesures: que peut-on faire durant ces vacances de printemps?
Pexels © Kelly Sikkema

Ce mercredi 24 mars, en matinée, se tenait un comité de concertation pour statuer sur les nouvelles mesures devant endiguer l’épidémie de Covid-19. Commerces non essentiels, ouverts ou pas? Balades en extérieur, mais à combien? Et les stages, maintenus? On fait le point.

C’est “une mise sous cloche de quatre semaines”, nous dit de prime abord le Premier ministre Alexander De Croo. Les nouvelles mesures décidées par le CODECO entrent en effet en vigueur ce vendredi 26 mars 2021 à minuit et s’appliqueront jusqu’au 25 avril, soit une semaine après la fin des vacances de Pâques. Des restrictions qui devraient garantir, le 1er mai prochain, une reprise des secteurs encore à l’arrêt (restaurants et bars, clubs et boîtes de nuit, événementiel…) et une reprise totale de ceux mis en suspens. Mais encore faut-il que la stratégie vaccinale suive son cours…

Les changements qui impacteront vos vacances

Les vacances de Pâques, dites de printemps, débuteront plus tôt pour certains enfants. Les cours sont en effet suspendus dès ce lundi 29 mars pour les élèves de maternelles (en Fédération Wallonie-Bruxelles) et du primaire. Ils seront donnés en distanciel pour ceux du secondaire (2e et 3e degrés) et pour les étudiants du supérieur. La reprise est prévue le 19 avril. Des vacances pour les kids qui impliquent sans doute des prises de congé côté parents… Pas si simple!

Les stages oui, mais à 10

Les camps, les stages et activités parascolaires restent autorisés, mais uniquement pendant les vacances de printemps (pas la semaine qui précède, donc) et en petits groupes de dix enfants/jeunes maximum, sans nuitée, nous apprend l’agence de presse Belga.

Du shopping sur rendez-vous

Pour flâner dans les rayons des commerces non essentiels, vous devrez prendre rendez-vous et vous y rendre avec maximum une personne de votre bulle. Vous pouvez toujours passer commande et procéder à un “collect and go”, sans rendez-vous. Pour rappel, les secteurs dits essentiels sont notamment les suivants: commerces d’alimentation, hôtels, pharmacies, services médicaux, poste, police, secrétariats sociaux, médias…

Une bulle de 4

Les balades en extérieur se dérouleront à nouveau en petit comité, avec maximum quatre adultes. Plus de “bulle de 10”, donc. Et plus de barbecues entre amis au jardin!

Le coiffeur, remis à plus tard

Concernant votre rendez-vous chez le coiffeur et toutes les activités de contact non médicales que vous aviez enfin mises à votre agenda, cochez la case “reporté”, car ces prestations sont suspendues durant quatre semaines aussi. Ici aussi, dès ce samedi 27 mars. Plus de passage chez le coiffeur, chez l’esthéticienne, chez le tatoueur… à qui l’on envoie sincèrement nos meilleures ondes.

Coronavirus: ce qui ne change pas

  • Les déplacements en Belgique restent autorisés, même s’ils sont non essentiels: à vous les virées à la mer, à la campagne, dans les Fagnes, à Pairi Daiza, mais en famille nucléaire! Les voyages non essentiels hors de nos frontières restent interdits.
  • Le télétravail reste la norme, les contrôles dans les entreprises seront a priori renforcés. Les centres d’affaires et les coworkings restent accessibles.
  • Les crèches restent ouvertes.
  • Concernant le couvre-feu, rien ne change non plus: il est fixé à minuit en Wallonie et dans le Nord du pays, et toujours à 22h à Bruxelles.

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)