Megan Rapinoe remporte le deuxième Ballon d’or féminin

Megan Rapinoe remporte le deuxième Ballon d'or féminin
Reporters / DPA

Après avoir été élue meilleure joueuse de la Coupe du monde de football 2019, la joueuse américaine Megan Rapinoe remporte le Ballon d’or. Un sacre mérité pour cette personnalité forte qui casse les codes. Portrait.

Les Ballons d’or, récompensant les meilleurs joueurs, ont été décernées lundi 2 décembre. Chez les hommes, c’est Lionel Messi qui repart avec le trophée pour la sixième fois. Tandis que chez les femmes, c’est Megan Rapinoe qui est montée sur la plus haute marche du podium pour la première fois. Ce qui n’est pas compliqué puisque ce n’est que la deuxième année qu’a lieu cet événement pour le football féminin. Alors que les hommes se battent pour l’obtenir depuis 1956…

Des buts et des sacres

Cette année 2019 est l’année de tous les sacres pour la joueuse et capitaine de l’équipe de football des États-Unis. Megan Rapinoe, milieu de terrain et ailier, a joué 158 matchs et a marqué 50 buts cette année. Elle a également été sacrée meilleure buteuse et meilleure joueuse du mondial de football féminin cette année. La FIFA, la Fédération internationale de football, a elle aussi récompensé la joueuse de 34 ans avec le titre de meilleure joueuse de l’année. À cela vient donc s’ajouter le Ballon d’or, un prix organisé par le magazine France Football. Quarante-huit journalistes, provenant d’un pays où le football féminin est présent, sont venus voter pour ce prix.

Une joueuse de talent

Cette diplômée en sociologie et en sciences politiques de l’université de Portland (Oregon) s’est découvert une passion pour le football un peu avant son arrivée à l’université. Ensuite, entre 2004 et 2008, elle intègre les Portland Pilots, l’équipe universitaire de Portland. Ensemble, elles cumulent les victoires en championnat national. En 2009, avec la création de la Women’s Professional Soccer, elle sera sélectionnée pour jouer avec les Red Stars de Chicago. En 2011, elle joue ensuite avec l’Independence de Philadephie, mais en cours de saison, elle est échangée au magicJack en Floride. Elle fait ensuite un passage en Australie, et en 2013, elle rejoint l’Olympique Lyonnais où elle ne restera qu’un an à peine. En 2014, elle intègre le FC de Seattle, où elle joue encore aujourd’hui. En parallèle, elle évolue aussi en équipe nationale où elle ne cesse de briller, notamment avec quatre titres de championnes du monde. L’an dernier déjà, elle faisait partie des favorites pour ce premier titre féminin du Ballon d’or.

Une forte personnalité

Megan Rapinoe n’est pas qu’une joueuse, elle est également une femme qui a des valeurs, des droits et des combats sociétaux à mener.

Une militante politique

Au-delà de parfaitement manier le ballon rond, Megan Rapione est une personne charismatique. C’est une militante politique qui a clairement marqué son opposition au Président Donal Trump. Avant même d’avoir gagné la Coupe du monde, elle avait prévenu ne pas vouloir rendre visite au Président en cas de victoire. « Personne dans notre équipe, qui s’est battue pour l’égalité et l’inclusion, n’a envie d’être cooptée par un gouvernement qui ne se bat pas pour les mêmes choses », rapporte l’AFP. Donald Trump n’a pas manqué de lui répondre: « Megan ne devrait jamais manquer de respect à notre pays, la Maison blanche ou notre drapeau. Elle devrait d’abord gagner avant de parler. Termine le travail! ». Et à l’heure où l’on écrit ces lignes, elle a plus que terminé le travail. Pour mettre fin à cette histoire, le Président n’a tout simplement pas invité les championnes.

Une défenseuse de causes diverses

Elle défend avec ferveur les droits des femmes. Le 8 mars 2019, elle faisait partie des 28 joueuses américaines à porter plainte contre la Fédération américaine de football pour « discrimination liée au genre », et surtout contre les énormes différences de salaires existantes entre les joueurs et joueuses. La talentueuse joueuse se bat également pour les droits des LGBT+. Elle a d’ailleurs fait publiquement son coming-out en 2012. C’est l’une des premières footballeuses à se revendiquer publiquement lesbienne.

Elle a toujours soutenu son collègue Colin Kaepernick, un joueur de football américain qui a boycotté l’hymne américain pour protester contre les violences policières à l’encontre des personnes Noires. « En tant qu’homosexuelle américaine, je sais ce que signifie regarder le drapeau et sentir qu’il ne protège pas toutes vos libertés », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Et puis, sa forte personnalité se remarque également dans son style androgyne, avec sa coupe de cheveux et sa coloration rose/mauve: on adore! Une femme badass comme on aime.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Megan Rapinoe (@mrapinoe) on

On vous parle un peu plus de sport ici

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)