Les scooters électriques en libre service débarquent à Bruxelles

Les scooters électriques en libre service débarquent à Bruxelles
Instagram/@felyx

Les scooters électriques Felyx à utiliser en libre service arrivent bientôt dans certaines communes bruxelloises. La société néerlandaise proposera ses deux roues couleur vert sapin pour ceux qui ont peur des trottinettes électriques.

Les embouteillages sont légion à Bruxelles, on ne vous apprend rien. Notre capitale a d’ailleurs été classée 11ème ville européenne la plus embouteillée dans un rapport réalisé par la société de cartes et de GPS TomTom. Une petite amélioration, puisqu’en 2010 elle était sur la première marche du podium… Pour désengorger cette circulation, l’utilisation de scooters électriques en libre service est peut-être la solution à adopter. Facile pour se faufiler, ils permettent de faire des plus longs trajets qu’en trottinettes ou vélos électriques, et ils sont surtout plus rapides.

Des scooters venus de Hollande

Après les trottinettes électriques (Flash, Lime ou Dott), les vélos électriques (Jump ou Billy Bike) et les voitures électriques (Zen Car), bienvenue aux scooters électriques partagés (Scooty et bientôt Felyx). La société Felyx qui viendra s’implanter dans notre capitale mi-juin nous vient tout droit des Pays-Bas. Ces deux roues, couleur vert sapin, sont déjà présents à Amsterdam et seront bientôt mis à la disposition des habitants de Ixelles, Saint-Gilles, Etterbeek et Uccle.

Même principe que les trottinettes ou les vélos électriques

Concernant la location, le système est le même que ce qui existe déjà: tout se fait grâce à une application pour localiser et utiliser le scooter. Vous devrez débourser, en plus de l’activation, 0,26 euros par minute (à titre comparatif, un vélo Jump ou une trottinette Falsh ou Lime coûte 0,15 euros à la minute). Ces engins vont à une vitesse de 45 km/h, ce qui n’est pas rien… Le port du casque est donc obligatoire. Chaque scooter en dispose d’un, disponible à l’activation. Petit plus: des protections ou un désinfectant sont mis à disposition pour éviter de se refiler des poux dans tout Bruxelles.

Pas les premiers sur le marché

Ces derniers temps, vous avez peut-être déjà vu des Scooty dans les rues de Bruxelles. Ce sont des scooters rouges ou verts floqués d’un petit kangourou. En effet, la société française Europcar propose déjà le même type de service à Bruxelles et à Anvers depuis 2017. Pour le même prix que Felyx, vous pouvez rouler aux quatre coins de Bruxelles. Petit plus: deux casques sont mis à disposition, ainsi qu’une petite valise pour y mettre toutes vos affaires.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Brussels & Antwerp (@scooty_sharing) on

Qui peut les utiliser?

En Belgique, pour conduire un scooter dont la vitesse monte à du 45 km/h, vous devez avoir minimum 16 ans. À cet âge-là, vous devez disposer d’un permis AA, et ce, jusque 18 ans. Si à votre majorité, vous avez votre permis voiture (B1) en poche, vous pouvez sans problème chevaucher votre Felyx ou Scooty. Pour les plus réticents, Scooty propose des cours d’initiation au scotter (de 20 minutes) tous les dimanches à 15h. Il vous suffit juste de vous inscrire un peu à l’avance.

Ces scooters partagés en ravissent déjà plus d’un, mais comme les trottinettes, ces engins doivent être utilisés avec la plus grande prudence pour que tout se passe au mieux.

Pour tout savoir, lisez aussi

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)