Les États-Unis deviennent championnes du monde, un pays où le football féminin a su s’imposer

Les États-Unis deviennent championnes du monde, un pays où le football féminin a su s'imposer
Getty Images

Le 7 juillet 2019, les Stars and Strips (États-Unis) sont devenues, pour la quatrième fois, championnes du monde de football. Sur les huit éditions, les Américaines n’ont jamais raté un seul podium. 

Les supporters arborants des étoiles, du bleu, du blanc et du rouge étaient nombreux ce dimanche 7 juin dans les rues de Lyon. Avec leur chapeau de l’Oncle Sam vissé sur la tête, les Américains se dirigeaient vers le stade lyonnais des Lumières à Décines-Charpieu  pour la confrontation finale de cette Coupe du monde 2019: États-Unis – Pays-Bas. Et ils ont bien fait de faire le déplacement car les Stars and Strips ont renouvelé leur titre de championnes du monde face aux Pays-Bas (championnes d’Europe en titre). Rien d’étonnant quand on sait l’importance qu’a ce sport féminin de l’autre côté de l’Atlantique.

Le soccer vs le football américain

Aux États-Unis, les femmes jouent au soccer (football) depuis des décennies. D’ailleurs, Le Parisien révèle que 50% des joueurs de ce sport au ballon rond sont des femmes. Le football est le sport féminin par excellence en Amérique du Nord. Il est considéré comme moins violent que le football américain qui, lui, est essentiellement réservé aux hommes.

Un parcours permettant d’allier sport et étude

Contrairement à l’Europe où de nombreuses joueuses doivent arrêter leurs études pour se consacrer à 100% au foot ou faire preuve d’une organisation millimétrée pour combiner foot et étude, les Américaines bénéficient d’une formation professionnelle dès leur entrée à l’université. Et ce, grâce à un texte datant de 1972 qui interdit toutes discriminations de genre pour tous les programmes universitaires.

Un sport apprécié par tous

Fortes de leur succès, les joueuses américaines sont de vraies icônes pour les jeunes. Elles ont d’ailleurs plus de notoriété que leurs homologues masculins, mais n’en n’ont pas encore autant que les basketteurs ou hockeyeurs. Le Wall Street Journal révélait que les matchs de soccer féminins rapportaient plus d’argent que ceux des hommes aux États-Unis. Ce sport étant très populaire chez les petites filles, ces dernières ont dû être nombreuses devant leur écran pour suivre les exploits des joueuses durant ce mois de Coupe du monde féminine.

Des différences persistent malgré leur palmarès

Bien que 50% de femmes jouent au football aux États-Unis, cela ne veut pas dire qu’il y a égalité des salaires avec les hommes… Cela aurait été trop beau. Le 8 mars 2019 (Journée des droits des femmes), les joueuses américaines s’étaient d’ailleurs faites entendre en portant plainte contre la Fédération américaine de football. Elles ont dénoncé les discriminations salariales et leurs conditions de travail par rapport à l’équipe internationale masculine. Et cerise sur le gâteau, elles n’ont pas oublié de rappeler que leurs résultats étaient meilleurs que ceux de leurs pendants masculins.

Bien qu’elles soient les reines du gazon, les joueuses américaines doivent, comme de nombreuses sportives, se battre pour être l’égal des hommes…

Ces actualités sportives vous plairont

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)