Le Grey Day, le jour où la Belgique a épuisé toute son énergie verte

Le Grey Day, le jour où la Belgique a épuisé toute son énergie verte
© Getty

Ce lundi 4 février 2019 est le Grey Day en Belgique, jour de l’année où l’entièreté de notre énergie verte est épuisée. Cela signifie que désormais, et pour le reste de l’année 2019, les Belges puiseront dans des énergies fossiles ou produites à partir du nucléaire.

Depuis quelques années on ne peut que noter des progrès en énergies renouvelables, telles que l’énergie solaire, éolienne, hydraulique, géothermique, marine et la biomasse. Cependant, la Belgique est loin d’être passée entièrement à l’énergie verte… Ce lundi 4 février, notre pays a épuisé ses ressources et utilisera désormais des « énergies grises ». C’est-à-dire produites à partir du nucléaire ou d’énergies fossiles comme le pétrole, le gaz et le charbon.

Le Grey Day

Canvas, la chaîne de télévision flamande, a lancé la campagne « Grey Day » afin de sensibiliser les Belges. Le but étant de pointer du doigt la part encore infime de l’énergie verte dans notre consommation d’énergie. « Nous pensons souvent que nous en savons beaucoup sur la question énergétique. Mais le fait de se rendre compte que notre propre énergie verte est déjà épuisée après un mois nous pousse à prendre conscience des faits et montre à quel point le problème est complexe et pressant. C’est ce que nous voulons réaliser avec Grey Day », explique Olivier Goris, responsable du réseau Canvas.

En 2018, le Grey Day était tombé le 2 février. On peut donc noter une maigre amélioration cette année, mais qui risque de ne pas être suffisante… Selon les chiffres de Canvas, à ce rythme, la Belgique ne passera entièrement à l’énergie verte que d’ici 227 ans. Un projet qui se concrétisera donc en 2246 et non en 2050 comme souhaité…

L’écologie vous préoccupe? Ces articles sont pour vous:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)