Le 4 octobre, journée mondiale des animaux

Le 4 octobre, journée mondiale des animaux
© Shutterstock

Cette année encore, les animaux, qu’ils soient sauvages, captifs ou de compagnie, sont mis à l’honneur par les Nations Unies. Le 4 octobre, il est de coutume de sensibiliser les citoyens et les gouvernements au respect des animaux.

Cette date coïncide avec la fête qui commémore Saint-François d’Assise, le Saint patron des animaux. Il affirmait que chaque créature vivante de la terre, qu’il s’agisse d’un insecte, d’un oiseau ou d’un animal de compagnie, méritait le respect.

Trop d’animaux menacés d’extinction

Braconnage, changement climatique, destruction de leurs habitats… De plus en plus d’animaux sont désormais considérés comme vulnérables ou menacés d’extinction. Parmi les 87.967 espèces étudiées par l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), 25.062 sont classées menacées. Parmi ces espèces, 42% des amphibiens, 13% des oiseaux, 25% des mammifères, 31% des requins et raies, et 33% des coraux constructeurs de récifs sont menacés d’extinction au niveau mondial.

Une lueur d’espoir

L’UICN tient une liste rouge mondiale des espèces menacées. Celles-ci sont reparties en différentes catégories: faible préoccupation, proche d’être menacées, vulnérables, menacées d’extinction, gravement menacées d’extinction, éteintes dans la nature et éteintes. Le léopard des neiges, autrefois classé parmi les espèces menacées d’extinction vient d’être déplacé dans la catégorie des espèces dites vulnérables. Il y aurait aujourd’hui 7400 à 8000 spécimens dans le monde alors qu’ils n’étaient que 5300 depuis les années 90. Il ne faut cependant pas relâcher les efforts qui assurent un peu de répit à ces félins.

Ceci pourrait également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)