L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
RTL TVI

Julie Taton et Thomas Van Hamme en larmes à la télé

Cette semaine, RTL est visée par le CSA pour Mariés au premier regard. Coïncidence, ce soir, la chaîne diffuse La décision. La meilleure façon de montrer que la télé de proximité, c’est aussi beau, utile et émouvant! On a partagé en avant-première les premiers épisodes avec Julie Taton et Thomas Van Hamme, les deux animateurs. Des mois plus tard, ils restent marqués par le tournage.

Deux jours pour changer le reste de sa vie

Le concept de La décision, c’est d’aider une personne face à un dilemme. Dans les deux émissions déjà tournées, les histoires sont bouleversantes. Julien, la vingtaine, souffre d’obésité morbide. Il est face à ce choix: continuer sa vie telle qu’elle est, avec les problèmes de santé qui l’accablent déjà et risquent de s’aggraver, ou passer par la chirurgie. Dominique, elle, est une enfant adoptée. Malgré une enfance heureuse, elle se demande encore, aujourd’hui, qui était sa mère biologique. Cette question la ronge. Hélas, sa maman adoptive a toujours refusé de l’aider sans sa quête. Dominique n’ose pas lui demander plus d’informations, par peur de la blesser. Vous l’avez compris, ces histoires sont fortes.

Nous aussi, on a pleuré!

On critique toujours la télé, on l’accuse de cynisme, de voyeurisme. Dans La décision, elle montre le plus beau: son pouvoir d’aider des gens, de leur donner confiance, de les écouter, de partager des expériences, de faire évoluer des mentalités…

Thomas Van Hamme: “Je ne l’aurais pas fait si l’on n’avait pas été dans le respect total des participants. Il n’y a pas de cynisme de la production ni de manipulation. On n’a rien surjoué. J’ai vraiment pleuré, parce que les moments étaient très forts.”

Julie Taton: “On s’est tenu la main pendant tout le tournage… Et on a tous pleuré! Même les caméramans!”

Thomas Van Hamme: “Le soir, après le tournage, c’était lourd, j’étais complètement dedans, impossible de décrocher!”

Julie Taton: “Ce qui compte, c’est la bienveillance. J’étais face à des gens qui n’ont pas l’habitude d’être écoutés, ni surtout d’être entendus. J’étais vraiment là pour eux. Je me suis toujours mise à leur place. C’est vraiment la télé que j’aime, celle qui est proche, bienveillante, dans l’empathie et le partage.”

Selon vous, pourquoi est-ce qu’on accepte de confier ses peines les plus intimes à la télévision?

Thomas Van Hamme: “En fait, les participants avaient déjà entamé leur réflexion. La télé, ça a été un moyen de se pousser. Un coup de pouce. Puis c’est aussi une catharsis! C’est assez spectaculaire à observer. Julien, le premier participant, il ne sortait jamais de sa chambre, était enfermé dans son problème de poids. Lorsqu’il a débarqué gare centrale, c’était déjà un grand pas. La télé a été un déclic. Aujourd’hui il a complètement changé. Pour Dominique, c’était une façon de crier enfin sa souffrance à sa mère!”

Julie Taton: “Ils n’étaient pas là pour passer à la télé. D’ailleurs ils ne nous ont pas vus comme Julie Taton et Thomas Van Hamme. Ils étaient pressés, impatients d’évoluer dans leur vie, pas d’être filmés. Ils ont parlé de choses qui les touchent au plus haut point. Nous on les a rassurés. Julien m’a confié que ce n’est qu’à la fin qu’il a réalisé qui on était… Il n’y avait pas pensé pendant le tournage!”

Rendez-vous ce soir, sur RTL TVI à 20h20!

Ceci pourrait vous intéresser

Julie Denayer: “Les sugar daddies, ça concerne 16 000 étudiantes belges”

Témoignages: j’ai changé de vie

Contenu des partenaires