Environnement: la Commission européenne veut interdire certains déchets plastiques

Environnement: la Commission européenne veut interdire certains déchets plastiques
© Shutterstock

Lundi 28 mai, la Commission européenne a proposé une nouvelle directive pour lutter contre les déchets marins. Elle souhaite réduire les déchets plastiques et compte cibler dix produits à usage unique.

70% des déchets marins sont constitués de plastique à usage unique et d’engins de pêche perdus ou abandonnés. On trouve des résidus de plastique dans l’organisme de nombreuses espèces marines, mais également dans notre chaîne alimentaire. Bien que le plastique soit considéré comme pratique et économique, la Commission européenne insiste sur le fait qu’il doit être mieux utilisé, réutilisé et recyclé.

Une dizaine de déchets plastiques à proscrire

Afin de réduire la pollution des mers, la Commission européenne propose d’interdire les produits en plastique à usage unique pour lesquels il existe des solutions de remplacement facilement disponibles et peu coûteuses.

Cette interdiction s’appliquera par conséquent aux:

  • bâtonnets de coton-tige,
  • couverts,
  • assiettes,
  • pailles,
  • bâtonnets mélangeurs pour boissons,
  • tiges pour ballons en plastique.

Ils devront à l’avenir être produits à partir de matériaux durables. Les récipients pour boissons à usage unique fabriqués à partir de plastique ne pourront être mis sur le marché que si leurs bouchons et couvercles restent attachés au récipient, explique le rapport de la Commission européenne.

Les Etats membres devront en outre décourager l’utilisation des récipients alimentaires et gobelets pour boissons en plastique, en les rendant payants par exemple, et développer le système de consigne.

Les fabricants devront, quant à eux, prendre en charge une partie des frais de gestion et de nettoyage des déchets et des coûts liés aux mesures de sensibilisation.

Enfin, certains produits devront faire l’objet d’un étiquetage clair et normalisé indiquant le mode d’élimination des déchets, les effets néfastes du produit sur l’environnement et la présence de matières plastiques dans les produits.

Ces propositions de la Commission seront prochainement transmises au Parlement européen et au Conseil en vue de leur adoption.

L’écologie vous tient à coeur? Ces articles pourraient vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)