Des ingénieurs inventent des sacs solubles dans l’eau et non polluants

Des ingénieurs inventent des sacs solubles dans l'eau et non polluants
Getty Images

Chaque année, pas moins de 8 millions de tonnes de plastique sont déversées dans les océans, provoquant la mort de milliers d’animaux marins. Pour pallier ce problème, des ingénieurs chiliens ont créé des sacs solubles dans l’eau et non-polluants!

Sacs, bouteilles et emballages abandonnés s’entassent dans les océans et se concentrent en masse à cause des courants marins. Entre Hawaï et le Japon, une immense étendue de d’ordures flotte à la surface de l’océan, formant une agglomération de déchets si imposante qu’on la surnomme le « septième continent de plastique ».

Des sacs solubles dans l’eau

Face à ce constat alarmant, les ingénieurs de l’entreprise chilienne SoluBag ont développé des sacs qui se dissolvent dans l’eau et ne polluent pas. Alors que les sacs en plastique ordinaires sont essentiellement composés de pétrole, les sacs de l’entreprise chilienne SoluBag sont fabriqués à partir de calcaire. « Notre produit est un dérivé de roche calcaire qui n’a pas d’impact sur l’environnement », a expliqué Roberto Astete, directeur de SoluBag lors d’une conférence de presse le mardi 24 juillet dernier.

Biodégradable en cinq minutes

« C’est comme faire du pain. Pour faire du pain, il faut de la farine et d’autres ingrédients. Notre farine, c’est l’alcool polyvinylique et d’autres ingrédients, approuvés par la FDA (l’administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments), qui nous ont permis de fabriquer différents produits en plastique avec ce matériel », a-t-il continué. Et de poursuivre: « La grande différence entre le plastique traditionnel et le nôtre est que le premier va rester entre 150 et 500 ans dans la nature et le nôtre seulement cinq minutes. On décide quand on le détruit.« 

Un sac réutilisable

Les chercheurs ont également fabriqué un sac en toile réutilisable capable, quant à lui, de se dissoudre dans l’eau chaude. Lorsque ces sacs sont dissous, il reste du carbone dans l’eau. Roberto Astete assure que cela « n’a aucun effet sur le corps humain ». L’ingénieur se réjouit: « A présent, on peut recycler [les sacs] dans sa casserole ou sa machine à laver ».

La commercialisation de ces sacs révolutionnaires devrait commencer au mois d’octobre au Chili, l’un des premiers pays d’Amérique latine à avoir interdit l’utilisation de sacs en plastique.

La cause environnementale vous intéresse? Lisez aussi ceci:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)