L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
© Shutterstock

Décembre 2017: un mois exceptionnellement sombre

Difficile de se souvenir des jours de beau temps que l’on a eu durant le mois de décembre 2017. Et pour cause, selon les données enregistrées par l’IRM, il fut exceptionnellement sombre et très anormalement pluvieux.

L’Institut Royal Météorologique, basé à Uccle, a rendu son bilan météorologique pour l’année 2017. On y découvre certaines données telles que la température moyenne, la vitesse moyenne du vent et la pression atmosphérique. Des résultats jugés “normaux” par l’IRM.

10h31 d’ensoleillement en un mois

Ce qui est moins ordinaire et qui est décrit comme “très anormal”, c’est le nombre de jours de précipitation. Sur 31 jours, on en dénombre 26 de pluie, comptabilisant 130,1 mm ou litres d’eau par m². Un résultat normal aurait été de 19,3 jours et 81 mm. Corollairement, la durée d’ensoleillement au cours du mois a été très courte. Les scientifiques ont à peine mesuré 10h31 de radiation directe du soleil. En temps normal, il aurait brillé 45h08. Un phénomène, dit “exceptionnel”, égalé ou dépassé en moyenne une fois tous les 30 ans.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires