Choc: Hugo Clément publie des images sanglantes de la chasse aux dauphins aux Îles Féroé

Choc: Hugo Clément publie des images sanglantes de la chasse aux dauphins aux Îles Féroé
iStock

Ce mercredi 28 août, le journaliste Hugo Clément a partagé des clichés sanglants sur son compte Instagram pour dénoncer la traditionnelle chasse aux dauphins et aux baleines qui a lieu chaque année aux îles Féroé. Un moment qu’il décrit comme étant « l’un des plus difficiles de sa carrière ».

Cette coutume, appelée « Grindadráp », consiste à chasser les cétacés qui s’aventurent dans les fjords de l’archipel danois, pour ensuite en extraire la viande et la graisse. Chaque été, des baleines pilotes, des dauphins à flancs blancs et des grands dauphins sont tués par centaines. L’ancien journaliste de Konbini, en tournage pour France Télévisions, s’est rendu sur place et a constaté l’horreur du spectacle: face à lui, des dizaines d’animaux égorgés, agonisant dans une mare de sang sous le regard amusé des habitants… Attention, les images ci-dessous peuvent heurter.

Une tradition qui perdure

À l’origine, cette tradition visait à nourrir la population de l’archipel: « Les Féringiens mangent la viande des dauphins et défendent cette tradition appelée ‘Grindadrap’, qui a permis à leurs ancêtres de survivre dans un climat hostile », explique le journaliste en légende de son post Instagram. Pourtant, aujourd’hui, il n’est plus du tout question de survie: « Aujourd’hui, leurs supermarchés sont remplis de denrées en tout genre, la population ne manque de rien, mais la chasse aux dauphins persiste malgré tout. En moyenne, 800 cétacés sont tués chaque année aux Îles Féroés », déplore-t-il.

Un massacre qui échappe à la réglementation

Depuis plusieurs siècles, la chasse continue malgré tout. Le gouvernement local estime d’ailleurs que cette pratique est bénéfique d’un point de vue écologique: sans cette chasse annuelle, plusieurs centaines de kilos de viande devraient être importés depuis l’étranger. N’étant pas membre de l’Union européenne, cette province autonome du royaume du Danemark échappe par ailleurs à la réglementation européenne qui interdit ce type de massacre.

« Une journée d’horreur »

Pour Hugo Clément, connu pour l’intérêt qu’il porte à l’environnement et à la protection animale, ces images furent insoutenables: « Hier, en tournage pour France.tv Slash, j’ai vécu l’un des moments les plus difficiles de ma vie professionnelle » explique-t-il. Et d’ajouter « Avec Victor Peressetchensky et Sea Shepherd France, nous avons assisté au massacre d’une centaine de dauphins globicéphales aux Îles Féroés, province autonome du Danemark ».

Le choc fut d’autant plus grand que le futur papa nageait quelques jours auparavant avec des cétacés: « Ces animaux ultra sociaux et très doux envers l’être humain sont pourtant protégés par la convention de Berne sur la vie sauvage. Il y a quelques jours, je plongeais avec les globicéphales en Méditerranée… Ils avaient été si curieux, si accueillants. Il faut désormais encaisser cette journée d’horreur », conclut-il.

Le reportage sera disponible dans « quelques semaines » sur ses réseaux sociaux et ceux de France Télévisions, selon le journaliste.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Hugo Clément (@hugoclementk) on

Vous aimez les animaux? Lisez aussi ceci:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)