L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
© dylan nolte/Unsplash

6 infos que vous ignorez sur la Loterie Nationale

An Lammens a un travail peu ordinaire: elle accueille les gagnants du Lotto. Son job consiste à les aider à conserver l’anonymat, pour pouvoir profiter au mieux de leur argent. Elle témoigne dans les pages de Femmes d’Aujourd’hui et nous révèle quelques infos croustillantes. Depuis toujours, nous avons l’occasion de gagner de l’argent grâce au Lotto, aux billets à gratter et autres jeux. Et si ces derniers font partie de notre quotidien, on ignore de nombreuses choses les concernant. An Lammens nous livre quelques informations et histoires sur la Loterie Nationale. Des anecdotes pour briller à votre prochain repas de famille!

1. Que l’on gagne ou pas, chaque fois qu’on joue, on aide les associations

En 2018, les Belges ont ainsi joué pour 1.300.000.000 d’euros. Et pas moins de 185.300.000 euros ont été reversés à la société, sous forme de subsides, à plus de 355 associations: Ligue Alzheimer, Fedemot, Pink Ribbon, Ligue belge pour la protection des oiseaux, Orchestre national, La Monnaie, Cap 48…

2. Avec quel jeu a-t-on le plus de chance de devenir millionnaire?

Les billets à gratter! Avec un Win for Life, on a une chance sur 1.250.000 de gagner une rente à vie. Au Lotto, c’est une chance sur 5 millions de remporter le gros lot. À l’EuroMillions, c’est une chance sur 140 millions pour le plus gros gain. Bonne nouvelle: même si on ne gagne pas un million au Win for Life, les grands gagnants sont quand même reçus par An, car au final, ils gagnent souvent plus… Recevoir 2000€ par mois à vie, quand on a 24 ans, ça revient plus cher à la Loterie Nationale!

3. Le bon plan: donner son ticket gagnant à son enfant majeur?

« Pas toujours », tempère An Lammens. « On a des gagnants âgés, qui ont quatre enfants, huit petits-enfants et presque pas de pension, je trouve ça bien aussi qu’ils le gardent pour eux. Et puis, à quel enfant le donner? Sachant que la Loterie Nationale ne peut verser l’argent que sur un seul compte. C’est un véritable dilemme pour eux. »

4. Il y a parfois belles victoires

L’été dernier, une étudiante de 19 ans qui était au festival de Dour a gagné le gros lot d’un Win For Life à 1€ (500€/mois à vie). Elle avait reçu le ticket en allant faire couper son bracelet d’accès au stand Win For Life de la Loterie nationale. C’était la première fois qu’elle « jouait » et elle a gagné… sans rien acheter!

5. Une entreprise idyllique

Il y a plus de 15 ans, An était responsable de la communication dans une société américaine de consulting. Lors d’une mission à la Loterie Nationale, elle est heureusement étonnée de voir une employée avec sa fille. « C’était un jour de congé scolaire. Moi-même j’avais une petite fille à l’époque, et c’était toujours compliqué de trouver une garde ces jours-là. Je me suis dit: ‘C’est génial, on peut emmener les enfants quand on ne peut pas faire autrement? Je veux travailler ici!’ J’ai postulé… et j’ai été engagée. C’est très gai, tout le monde se plaît ici. En plus c’est une chouette entreprise, qui fait rêver et réalise des rêves tout en ayant un but caritatif. »

6. Une évolution

Au début du Lotto, il y a 85 ans, les gains étaient ridicules face aux fortunes récoltées aujourd’hui. Mais ça ne se passait pas de la même façon. « C’était comme une tombola: on achetait un billet numéroté, on ne pouvait pas choisir ses numéros. Il y avait 6 grosses bulles (= tambours) contenant chacune 10 petites balles. L’un après l’autre, les grooms secouaient leur tambour et en sortaient une balle numérotée. Toutes ensemble formaient alors le chiffre gagnant. Les gains étaient si ‘modestes’ que les gagnants venaient chercher leur lot au guichet, en liquide, à côté de la gare centrale ». Une autre époque… Texte: Stéphanie Ciardiello

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.