1er décembre, journée de lutte contre le Sida

1er décembre, journée de lutte contre le Sida
Le vaccin n’étant toujours pas d’actualité, le préservatif et le dépistage sont plus que jamais essentiels. Petit rappel non exhaustif des consignes qui rassurent ou préviennent.

  • Etre séropositif veut dire que l’on est infecté par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), pas que l’on est malade du sida. On peut le porter toute sa vie sans présenter les symptômes, si l’on est traité.
  • Vous pouvez avoir un enfant en étant séropositive. Grâce à une prise en charge médicamenteuse et des précautions adéquates, le risque de transmission au bébé devient faible (inférieur à 1%). Parlez-en à votre médecin.

  • Pour qu’il y ait transmission du VIH, il faut qu’il y ait un rapport sexuel avec pénétration, un contact sanguin, une transmission mère/enfant pendant la grossesse, l’accouchement, l’allaitement. En résumé, il faut qu’un liquide contaminant (sang, sperme, liquide séminal chez l’homme, sécrétions vaginales et lait maternel) trouve une porte d’entrée dans l’organisme.

  • Si vous pensez avoir été imprudente, un traitement d’urgence pris maximum 72 heures après la prise de risque peut réduire fortement les risques de transmission du VIH.

  • 41 % des personnes infectées découvrent leur séropositivité longtemps après avoir été infectées et ont donc pu contaminer d’autres personnes sans le savoir. Grâce aux tests Elisa de 4e génération, un dépistage peut être effectué 6 semaines après la prise de risque, chez votre médecin, dans un centre de planning familial, en maison médicale, dans un centre de référence sida.

  • Vous pouvez continuer à avoir une vie sexuelle si vous portez le virus, pour autant que vous vous protégiez grâce à un préservatif de qualité (non périmé). De plus, une personne séropositive, suivie médicalement et dont la charge virale est indétectable, ne transmet plus le virus lors d’un rapport sexuel.

  • C’est sans danger de contamination!
    Serrer la main, respirer le même air, partager une tasse, utiliser les mêmes toilettes, cracher, tousser… ou embrasser (le virus ne se transmet pas par la salive).

  • Vivre avec le VIH, c’est être plus réceptif à d'autres maladies: affections cardiaques, diabète, ostéoporose, affections cérébrales et nerveuses, et autres infections sexuellement transmissibles. Cependant, grâce aux antirétroviraux, l’espérance de vie tend à rejoindre celle de la population générale.

 

Plus d’infos

> Plate-forme de Prévention du Sida 02 733 72 99, www.preventionsida.org

> Aide Info Sida 0800 20 120 (numéro gratuit, de 18 h à 21 h en semaine), www.aideinfosida.be.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)